Chaque administration doit compter au moins 6% de personnes en situation de handicap dans ses effectifs. Afin d’inciter les administrations à tendre vers cet objectif la loi du 11 février 2005 a créé le FIPHFP (Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique). Chaque année les administrations lui déclarent son taux d’emploi. Si ce taux est inférieur à 6% elles doivent alors s’acquitter d’une contribution. C’est le cas de l’EDUCATION NATIONALE. Au sein de la FPE, l’éducation nationale et l’enseignement supérieur (MEN-MESR) ont des résultats extrêmement faibles. En effet le taux de l’EN est de 3,03% en moyenne (chiffre 2014) et cette moyenne cache de fortes disparités inter académiques.Lire la suite